•  

    E 37 - Dimanche 8 septembre de Lacelle à Les Borderies – Corrèze – 27 km


    E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies


    E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies


    E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies


    E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies


    E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies   E 37 de Lacelle à Les Borderies

     

    L’itinérant, a profité d’une nuit bien réparatrice et sans ronfleurs, ou ronfleuses, le dortoir abritant 6 personnes était petit, donc la promiscuité était importante. Après un passage chez LE boulanger pour y prendre un petit déjeuner frugal, il reprend les chemins forestiers et campagnards, jusqu’à Treignac.


    Treignac, un joli petit village ou une pause bière est la bienvenue.


    L’après-midi, plus de routes, mais compensé par des chemins bien agréables qui le conduiront au milieu de nulle part : à la ferme des Borderies. Nous nous retrouvons 8 à coucher sous deux yourtes, après excellent repas préparé par les propriétaires des lieux. Ces derniers sont arrivés ici depuis une dizaine d’années, leur acceptation par les locaux fut laborieuse et compliquée, et prit plusieurs années …


    Les territoires traversés :


    Treignac - Veix


    La Trace de Lacelle à Les Borderies


    Partager via Gmail

  •  

    E 36 - Samedi 7 septembre de Peyrat le Château à Lacelle – Corrèze – 34 km


    E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle  E 36 de Peyrat le Château à Lacelle

    E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle

    E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle

    E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle   E 36 de Peyrat le Château à Lacelle

     

    Une nouvelle et magnifique journée d’itinérance, les chemins s’ouvrent sur la campagne et se referment avec la forêt, le seul regret peu d’animaux, seuls quelques oiseaux qui gazouillent, pour un dénivelé positif de 932 m.


    La seule ville traversée Eymoutiers (2061 h), donne l’impression d’une agglomération de plus de 5000 habitants, et, elle se trouve à quelques kilomètres de Lacelle (130h.), avant l’Eglise aux Bois (56 h). Nos anciens savaient mettre de la poésie dans l’appellation des villages.


    Lacelle possède son gîte communal, ce soir il accueillera 6 pèlerins, rejoints par 2 strasbourgeoises, le seul restaurant situé sur le bord de la nationale périclite, et ne trouve pas de repreneurs, encore quelques années et ce sera la fermeture.


    Ce soir c’est l’arrivée en Corrèze et depuis de nombreux kilomètres l’itinérant foule le sol du plateau de Millevaches.


    Les territoires traversés :

    Eymoutiers (87) - L’Eglise aux Bois (19) - Lacelle




    La trace de Peyrat le Château à Lacelle



    Partager via Gmail

  •  

    E 35 - Vendredi 6 septembre de Bourganeuf à Peyrat le Château – Haute-Vienne – 36 km


    E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château


    E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château

    E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château   E 35 de Bourganeuf à Peyrat le Château

     

    Ce matin, temps frais 6°, au fil des kilomètres, les rayons de soleil réchauffent l’itinérant. Il se confirme que depuis deux jours, il y eut quelques petites gelées (2°) à la première heure.


    L’étape est longue, mais magnifique, bois, campagne, forêts, petites routes, larges sentiers ou petites sentes, un paradis pour l’itinérant. Le chemin monte, descend par les allées forestières, pour cette journée le dénivelé positif dépassa les 730 m.


    Pour un itinérant traverser un centre bourg au doux nom de Saint Julien la Bérengère, permet à l’esprit d’imaginer de nombreux épisodes romanesques.


    A Peyrat le Château, un haut lieu de la Résistance, on peut visiter le musée, et admirer sa traction FFI.

     

    Les territoires traversés :

    Saint Julien la Bérengère - Saint Martin Château - Peyrat le Château



    La trace de Bourganeuf à Peyrat le Château

    Partager via Gmail



  • E 34 - Jeudi 5 septembre de Châtelus le Marchaix à Bourganeuf – Creuse – 20 km


    E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf

    E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf

    E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf   E 34 de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf

     

    Il a plu cette nuit, le temps est gris et le restera toute la journée. Les 13 premiers kilomètres campagne et bois en Limousin sans âmes qui vivent. Un chemin agréable, reposant et vallonné est proposé à l’itinérant.


    L’arrivée à Bourganeuf sous un ciel plombé, très tristounet … Le bâti avec ses murs en granit accentue la tristesse de la ville, le rendu est austère. La ville semble être restée telle qu’elle fut il y a trente ou quarante ans voire cinquante.


    L’après-midi, le soleil a percé les nuages, l’impression de la fin de matinée évolue, la ville est loin de tout, elle se meurt, en cent ans elle a perdu plus de 1000 habitants, passant du 3600 à 2600.

     

    Le seul territoire traversé :

    Masbaraud-Merignac




    La trace de Châtelus le Marcheix à Bourganeuf

    Partager via Gmail

  •  

    E 33 - Mercredi 4 septembre de Bénévent l’Abbaye à Châtelus le Marchaix – Creuse – 20 km


    E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix

    E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix

    E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix  E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix

    E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix   E 33 de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marchaix

     

    Un nouveau départ pour cette diagonale jacquaire, La première journée sur la voie de Rocamadour permet à l’itinérant de retrouver une motivation différente.

     

    Il a parcouru 735 km depuis Wissembourg, il a marché quelques heures avec 2 pèlerins, à compter de ce jour les rencontres devraient être plus nombreuses et fréquentes. Aujourd’hui, elles seront au nombre de 3, pour quelques quart d’heures, voire plus.


    Le départ a lieu sous un grand ciel bleu, il le restera toute la journée, le chemin est plus varié que la semaine précédente, il est magnifique, et se déroule, essentiellement par de petites routes ou des chemins en sous-bois et légèrement vallonnés.


    A Saint Goussaud, un minuscule centre bourg, un couple de jeunes assure la tenue d’un bar, restaurant, dépôt de pain, loto, etc.., de plus, en ce mercredi, la salle de restaurant est remplie, une quinzaine de couverts, ou comment redynamiser un village oublié.


    Ce soir au gîte communal, nous sommes 6, l’accueillante, une employée communale, nous procure quelques œufs et des pâtes afin d’améliorer notre dîner. La seule épicerie-restaurant du village est fermée, pour cause de travaux.


    Les territoires traversés :

    Saint Goussaud - Châtelus le Marchaix



    La trace de Bénévent l'Abbaye à Châtelus le Marcheix

    Partager via Gmail

  •  



    E 32 - Mardi 3 septembre de La Souterraine à Bénévent l’Abbaye – Creuse – 21 km


    E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye   E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye   E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye


    E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye   E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye   E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye


    E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye   E 32 de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye

     

    Ce matin grand beau, le petit-déjeuner sera pris en ville, Françoise invite l’itinérant à le partager, des soucis de santé l’oblige à différer ses escapades sur le Chemin.

     

    La journée fut excellente, mais elle ne présenta que peu d’intérêt car il y eut beaucoup de bitume, heureusement l’arrivée à Bénévent compensa une journée fade pour le marcheur.


    Bénévent est le départ de la Voie de Rocamadour, donc ce soir il y a quelques pèlerins en ville, et au gîte, tenue par une anglaise, nous sommes 4.


    Depuis plusieurs jours, un leitmotiv revient lors des quelques échanges, la région est pauvre et désertée par les autochtones, par contre les anglais rachètent et s’installent.


    Les territoires traversés :


    Saint Priest la Feuille – Chamborand - Bénévent l’Abbaye



    La trace de La Souterraine à Bénévent l'Abbaye 

    Partager via Gmail

  •  

    E 31 - Lundi 2 septembre de Crozant à La Souterraine – Creuse – 28 km

    E 31 de Crozant à La Souterraine    E 31 de Crozant à La Souterraine   E 31 de Crozant à La Souterraine


    E 31 de Crozant à La Souterraine   E 31 de Crozant à La Souterraine   E 31 de Crozant à La Souterraine


    E 31 de Crozant à La Souterraine   E 31 de Crozant à La Souterraine   E 31 de Crozant à La Souterraine

     


    Crozant sous le soleil est magnifique, la remontée vers le village conduit l’itinérant au cœur de la bourgade, où il y a peu de commerces ouverts, les touristes ont repris le travail. Le chemin se poursuit en empruntant la vallée de la Sédelle, quelques bâtis magnifiques agrémentent le parcours.


    Puis par de petites routes de campagne, l’itinérant traverse quelques bourgs au nom bien charmant : La Chapelle Baloue, Saint Germain Beaupré, Saint Aignant de Versillet, ces quelques villages ont dû connaître une autre vie, elle doit remonter à de nombreuses années, les maisons à vendre sont nombreuses et souvent achetées par des Anglais.


    La diagonale des villages oubliés elle est là, bien présente.


    La campagne limousine avec ses châtaigniers souffre vraiment de grande sècheresse, de nombreux arbres jaunissent en ce début septembre.


    L’accueil de Claudine au gîte d’étape « Le Coucher du Soleil » fut parfait, elle constate que le nombre de pèlerins sur la voie de Vézelay baisse régulièrement.


    Les territoires traversés :


    La Chapelle Baloue - Saint Germain Beaupré - Saint Aignant de Versillet




    La trace de Crozant à La Souterraine

    Partager via Gmail

  •  

    E 30 - Dimanche 1er septembre de Gargilesse-Dampierre à Crozant – Creuse – 21 km

    E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant

    E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant

    E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant   E 30 de Gargilesse-Dampierre à Crozant


    Ce matin, le ciel est voilé, les températures ont chuté, l’itinérant apprécie, en fin de journée, quelques kilomètres avec une petite pluie, la première depuis Vézelay, il y a 11 jours.


    La première partie se déroule, en suivant au plus près la rivière Creuse. Le franchissement du Pont des Piles me conduit à Eguzon, où je fais une petite pause, le bar accueille les parieurs du tiercé, les joueurs du loto, les acheteurs du journal du jour, et, quelques clients sont encore en grandes discussion devant un verre de blanc, ou un café.


    Il est temps de reprendre les chemins, une petite pluie s’annonce, elle est si peu violente, que la veste restera au fond du sac.


    Puis c’est l’arrivée à Crozant, la vallée des peintres, et l’entrée en Creuse. Les paysages depuis quelques kilomètres se modifient, les châtaigniers sont omniprésents.


    Les territoires traversés :


    Cuzion – Eguzon - Crozant



    La trace de Gargilesse-Dampierre à Crozant

    Partager via Gmail


  •  

    E 29 - Samedi 31 août d’Argenton sur Creuse à Gargilesse-Dampierre – Indre – 14 km



    E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre

    E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre

    E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre

    E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre

    E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre   E 29 d'Argenton sur Creuse à Gargillesse-Dampierre


    Jeudi et Vendredi, l’itinérant fit une pause, ces deux jours furent consacrés au tourisme à Argenton, sans sac à dos, apprécier les berges de la Creuse, le centre ville et quelques visites, la grande chaleur est un frein à la dépense d’énergie.


    Puis ce matin, ce fut le départ pour une étape courte, en suivant la Creuse, puis des chemins en forêt, de petites montées suivies de descentes, la chaleur arrive cependant. L’itinérant arrive avant 13 heures à Gargilesse-Dampierre.


    La fin de saison touristique a vidé les rues du village, peu de vie, la visite de l’église est possible, le château et son expo de peintures, la maison de Georges Sand. Ce soir, le gîte municipal, est la « propriété » de l’itinérant, seul maître des lieux.

     

    Les territoires traversés :


    Argenton sur Creuse - Le Péchereau - Le Menoux - Gargilesse-Dampierre



    La trace d'Argenton sur Creuse à Gargilesse-Dampierre

    Partager via Gmail

  •  

    E 28 - Jeudi 29 août d’Issoudun à Neuvy-Pailloux – Indre – 18 km



    E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux   E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux   E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux


    E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux   E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux   E 28 d'Issoudun à Neuvy Pailloux

     

    Ce matin, le ciel est gris, la chaleur est moindre, ouf ! Un tour de centre ville, un café en terrasse, et l’itinérant poursuit cette diagonale par des chemins qui longent les routes de campagne, puis, hélas, encore du bitume. Il fait une pause à Thizay, au centre du village, sur une placette à l’ombre des platanes, avec quelques tables pour faire une pause.


    Un pèlerin, Jean-Paul, arrive et partage la table du pique-nique de l’itinérant. JP est parti à 100 km au-delà de Vézelay, son objectif Compostelle dans deux mois. Nous nous retrouvons ce soir à Neuvy, chez Monique, un accueil très sympa !


    Monique fut garde-champêtre dans sa commune de Neuvy, maintenant, elle est hospitalière sur le chemin de Vézelay.


    Jean-Paul est le premier pèlerin rencontré depuis Vézelay.


    Demain, ce sera repos, l’itinérant prendra la direction de la gare de Neuvy, donc un train, qui le conduira à Argenton sur Creuse, la chaleur des jours précédents préconise une pause, par mesure de bon sens.

     

    Les territoires traversés :

    Issoudun – Thizay - Neuvy-Pailloux



    La trace d'Issoudun à Neuvy Pailloux

    Partager via Gmail