•  

    E 66 - Dimanche 27 octobre de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz – Pyrénées-Atlantiques – 18 km


    E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz   E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz   E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz


    E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz   E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz   E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz


    E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz   E 66 de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz 
    Dernière pause,  The end

     

     

    Cette dernière étape, clôture cette diagonale jacquaire 2019, un petit pincement au cœur, oui le dernier jour, le ciel bleu est présent, une petite montée, pour encore mieux profiter de cette journée. Les chasseurs à la palombe sont postés dans leurs abris, mais il y a peu de coups de fusil.


    Puis c’est la descente vers Ascain, en pente douce, la pause au bar du village, et les derniers kilomètres sur les chemins se clôturent, maintenant ils marchent sur une piste cyclable pour rejoindre Saint Jean de Luz. Les cyclistes sont nombreux en ce dimanche, maintenant il ne reste plus qu’à trouver la plage de Saint Jean de Luz, pour goûter l’instant final. L’Océan Atlantique, il est bien là, les vagues déroulent tranquillement leurs petits rouleaux dans la baie de la Grande Plage. Quelques baigneurs bravent la relative fraicheur de cette fin octobre.


    Pèlerine Julie, met elle aussi un point final à son chemin, elle est partie du Puy le 20 septembre et retourne à son home sweet home (baie de Oakland)  le 10 novembre. L’itinérant lui souhaite de conserver excellents souvenirs sur les chemins de la France. (Elle n’aime pas, Trump, le président rouquin, une aversion totale !).


    Un dernier clin d’œil au « chemin » : l’hébergement à l’hôtel Saint Jacques, sur le port de Saint Jeande Luz.


    Dernière étape de la saison 3, de Moissac à Saint Jean de Luz 424 kms.

    De Wissembourg à Saint Jean de Luz,  66 étapes pour 1619 kms



    Clap de fin !

     

    Les territoires traversés :


    Ascain – Saint Jean de Luz





    La trace de Saint Pée sur Nivelle à Saint Jean de Luz

     


    Pour les amoureuses, les amoureux des chemins,

    Cheminez avec Boulevard des Airs

    Boulevard des Airs

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  •  

    E 65 - Samedi 26 octobre de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle – Pyrénées-Atlantiques – 30 km


    E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle


    E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle


    E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle


    E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle   E 65 de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle


     

    Le ciel est bleu, un bleu Californien ! L’étape est prévue assez longue. Un terrain agréable, des chemins bien larges, quelques petites routes, de jolies grimpettes, et par deux fois, au loin, l’Océan Atlantique et à gauche les Pyrénées toutes rousses.


    Pour la seconde journée, toujours les maisons blanches avec leurs ouvertures : rouges, vertes ou marrons, les trois couleurs officielles du Pays Basque. Une région magnifique un coin de paradis pour randonneurs au long cours, cette étape est un cadeau après plus de 1500 kms depuis Wissembourg.


    La campagne est belle et lumineuse, comme nous sommes samedi quelques chasseurs sont positionnés pour la chasse à la palombe. Puis plus loin, quelques parcelles du piment d’Espelette rappelle la spécialité locale.


    Quelques chiffres pour cette avant dernière étape : 30 kms, dénivelés positif 986 m, négatif 1030 m, deux cols  elle fut relativement facile mais longue, très longue 9 h 17 sur les chemins basquais.


    Une arrivée des plus agréables à Saint Pée sur Nivelle, le gîte communal est en plein centre, et, ce soir, nos deux pèlerins seront les seuls locataires.



    Le territoire traversé :


    Saint Pée sur Nivelle




    La trace de Bidarray à Saint Pée sur Nivelle


    Partager via Gmail

  •  

    E 64 - Vendredi 25 octobre de Saint Jean Pied de Port à Bidarray – Pyrénées-Atlantiques – 25 km

    E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray


    E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray


    E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray


    E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray   E 64 de Saint jean Pied de Port à Bidarray




    Ces 17 jours sur la voie du Puy furent l’occasion de rencontrer, de marcher, et d’échanger avec de très nombreux pèlerins, l’expérience fut enrichissante, c’est une autre facette de l’itinérance. Ces échanges se concrétisent sans prise de tête, avec souvent des personnes qui elles aussi souhaitent partager des tranches de vie, sans jugement, sans regard étonné ou surpris, de simples tranches de vie racontées avec ses mots, et ses intonations.

     

    Un nouveau départ, après 17 jours, sur la voie du Puy, ils se dirigent vers l’Ouest pour rallier l’Atlantique.


    Ce matin, Julie est rassurée qu’un cheminant l’accompagne sur son chemin vers l’Atlantique.


    Après un arrêt au magasin du coin, pour prévoir quelques menus achats, c’est parti, dans la brume matinale. Rapidement le relief s’élève gentiment, et plus loin, en se retournant la vallée enveloppée de brume se découvre, le ciel bleu sera présent toute la journée.


    Le pays Basque a une réputation de pluie, et encore de pluie, mais aujourd’hui le ciel est bleu comme en Californie, dixit Julie.


    Les vignes Irrouleguy sont vendangées, mais pas de caveaux pour le déguster.


    Une étape magnifique, avec à droite la chaine des Pyrénées, à gauche des vallons, avec souvent du bitume. La montagne est simplement belle en cette fin octobre, les pentes sont rousses, les fougères sont en fin de vie estivale.


    Ils arrivent à Bidarray, située sur un plateau, pour une nuit réparatrice, dans un gîte communal trop exigu.


    Les territoires traversés :


    Ascarat – Irrouleguy – Urdos – Bidarray



    La trace de Saint Jean Pied de Port à Bidarray 



    Partager via Gmail

  •  

    E 63 - Jeudi 24 octobre d’Ostabat –Asme à Saint Jean Pied de Port – Pyrénées-Atlantiques – 26 km


    E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port


    E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port


    E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port


    E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port   E 63 d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port

     

     

    Le temps est incertain depuis quelques jours, les nuages sont épais, et se transforment en pluie, celle-ci accompagne l’itinérant durant 15 kms.


    Une pause à Saint Jean le Vieux, au restaurant du coin, le menu pèlerin est de rigueur, avant une arrivée à Saint Jean Pied de Port, où la pluie a disparu, le ciel est gris, la ville est moins belle sous un ciel très nuageux.


    La ville est sillonnée par les touristes, l’itinérant se dirige vers l’accueil pèlerin. Les bénévoles s’activent pour renseigner, les étrangers qui arrivent et sont, donc en partance pour Saint Jacques, aujourd’hui seront passés une soixantaine de pèlerins, ou futurs pèlerins.


    L’itinérant n’avait prévu aucun hébergement, en cette fin octobre, il y a peu de pèlerins, donc il est facile de trouver un lit, à deux pas de l’accueil voici un gîte tout neuf, la chambre de 4 lits, sera partagé avec un autre pèlerin. En soirée, un dîner en ville avec quelques pèlerins, deux mettent un terme à leur escapade, un autre est en partance pour Roncevaux, deux autres souhaitent atteindre Saint Jacques pour fin novembre, au plus tard.


    L’itinérant ayant choisi de terminer sa diagonale sur les bords de l’Océan Atlantique, la direction sera différente. Julie une étasunienne de Californie, en termine, mais souhaite elle aussi aller vers l’Océan. Nous ferons chemins communs lors des trois prochains jours. Les échanges seront compliqués, mon anglais scolaire est très loin, et son français scolaire est lui aussi loin. Je serai le G.O. des ces trois jours.


    Les territoires traversés :

     

    Gamarthe – Lacarre – Saint Jean le Vieux – Saint Jean Pied de Port




    La trace d'Ostabat-Asme à Saint Jean Pied de Port 



    Partager via Gmail

  •  

    E 62 - Mercredi 23 octobre De la Ferme Bohotéguia à Ostabat-Asme – Pyrénées-Atlantiques – 26 km


    E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme


    E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme


    E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme


    E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme


    E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme   E 62 de la Ferme Bohoteguia à Ostabat-Asme



    La grosse pluie de la nuit a laissé de nombreux nuages de traine, la pluie accompagne l’itinérant durant 15 kms, un long chemin un peu boueux ne facilite pas la progression, mais c’est le premier depuis Wissembourg.


    Lors du départ le jour n’est pas levé, il est 8 h 15, dans quelques minutes les lueurs du jour apparaissent.


    C’est une étape vallonnée en Pays Basque, avec de très nombreuses fermes, un peu comme dans le boccage vendéen.


    Deux incontournables du chemin, la stèle de Gibraltar (alt 150m) qui marque l’endroit où se rejoignent trois des grands voies jacquaires : celle qui vient du Puy en Velay, celle qui vient de Vézelay et celle qui vient de Tours. Puis une belle grimpette et sur la crête la Chapelle de Soyartz (alt 292 m), avec une vue sur le Pays basque à 360°,  puis direction Ostabat-Asme.


    Ce soir, un bar-épicerie-restaurant-hôtel accueille l’itinérant, la prestation ne sera pas terrible, un dîner trop simple, un matelas un peu défoncé…  merci le dos !



    Le territoire traversé :


    Ostabat-Asme



    La trace de la Ferme Bohotéguia à Ostabat-Asme

    Partager via Gmail

  •  

    E 61 - Mardi 22 octobre de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia – Pyrénées-Atlantiques – 19 km

    E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia


    E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia


    E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia


    E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia   E 61 de Navarrenx à La Ferme Bohotéguia

     

    La journée était annoncée grise et très pluvieuse pour le début d’après-midi, donc la prudence, incite l’itinérant à partir tôt, avant le lever du jour. Un rapide café accompagné d’excellents pain au chocolat, achetés à la boulangerie du coin, et voilà c’est parti. Navarrenx s’éveille dans la brume matinale.


    L’itinérant traverse la campagne béarnaise sur cette courte étape, vallonnée, avec quelques champs, quelques vaches, les deux villages traversés respirent une certaine aisance, les pâles et tristes maisons du Limousin sont bien loin.


    L’arrivée à la ferme La Bohotéguia est très sympathique, Madame et Monsieur se sont mariés samedi dernier,  et ils partent demain en lune de miel en Bretagne avec leurs deux enfants.


    Ce soir 6 français pour 13 pèlerins (USA – Québec – Canada) le Québécois est canadien, mais avant tout Québécois.


    Les territoires traversés :


    Castelnau-Calblong – Lichos – Arroue



    La trace de Navarrenx à La ferme Bohotéguia



    Partager via Gmail

  •  

    E 60 - Lundi 21 octobre de Argagnon à Navarrenx – Pyrénées-Atlantiques – 26 km


    E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx


    E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx


    E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx


    E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx   E 60 d'Argagnon à Navarenx

     

     Une belle journée de marche s’annonce, elle le sera, mais avant il faut évoquer l’accueil de notre anglaise. Le soir au dîner, un cochon, presque domestique, squatte un large panier, et monsieur dort et ronfle, c’est l’hygiène à la mode anglaise.


    Le lendemain, lors du petit-déjeuner, il est toujours là, et ses ronflements intermittents ponctuent la pause café, thé, confiture et yaourt. Pour information le cochon a 6 ans.


    Beaucoup de goudron aujourd’hui avec quelques belles grimpettes, elles maintiennent la forme de l’itinérant. Sur la gauche le complexe gazier de Lacq.


    L’Abbaye de Sauvelade, est le seul point fort de la journée. Une jolie bâtisse bien entretenue, avec un intérieur sobre.


    Comme tous les lundis, il y a aura peu de commerces ouvert à Navarrenx, sauf quelques bars. Le gîte communal est bien organisé.


    Les territoires traversés :

     

    Maslacq -  Sauvelade – Navarrenx



    La trace d'Argagnon à Navarenx


    Partager via Gmail

  •       

    E 59 - Dimanche 20 octobre De Pombs à Argagnon – Pyrénées-Atlantiques – 17 km


    E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon


    E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon


    E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon   E 59 de Pombs à Argagnon


    Au départ le temps était incertain, puis au fil des kms, le ciel devient tout bleu, puis le vent se lève. La traversée d’Arthez de Béarn, avec un seul magasin ouvert, la boulangerie qui à la bonne idée de proposer des boissons chaudes, une petite pause est la bienvenue en ce dimanche matin.


    La journée est courte, le gîte, tenue par une anglaise, un peu originale, elle bredouille quelques mots de français. Nous serons 4 au gîte, une étasunienne, un québécois et 2 français. L’après-midi est consacré, en priorité à la sieste, une petite récupération après ces derniers jours un peu bousculés. Le gîte étant hors du centre du village, les distractions ou sorties sont un peu compliquées.


    Les territoires traversés :


    Arthez de Béarn – Aragagnon



    La trace de Pombs à Argagnon



    Partager via Gmail

  •  

    E 58 - Samedi 19 octobre de Pimbo à Pombs – Pyrénées-Atlantiques – 29 km


    E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs


    E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs


    E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs   E 58 de Pimbo à Pombs

     

     

    Aujourd’hui une belle journée automnale, avec beaucoup de bitume, ce qui gâche un peu le plaisir de marcher, ainsi va la vie du pèlerin, les dénivelés plus importants pimentent la journée. Le bâti agricole, de grosses fermes, laisse à penser, que l’agriculture tient une place importante dans cette région.


    Lors de cette journée, 7 communes sont traversées, c’est un record depuis très longtemps, elles rendent la journée plus sympathique.


    Ce soir, le gîte communal, est la halte conseillée, l’accueil y est sympa, la petite épicerie vit en partie grâce au chemin, c’est l’économie jacquaire.



    Les territoires traversés :


    Arcacq-Arraziguet – Louvigny – Fichous-Rumayon – Larreule – Uzan – Glas d’Arzacq – Pombs




    La trace de Pimbo à Pombs


    Partager via Gmail

  •  

    E 57 - Vendredi 18 octobre d’Aire sur l’Adour à Pimbo – Landes – 28 km



    E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo


    E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo


    E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo


    E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo


       E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo   E 57 d'Aire sur l'Adour à Pimbo  



    Ce matin, le ciel est très gris, il pleuviote durant 4/5 kms, puis un temps agréable revient permettant de se réconcilier avec les joies de la randonnée.

     

    Aujourd’hui un seul bourg est proposé, Miramont-Sensac, la pause café est de rigueur, le gîte communal accueille les pèlerins pour une petite pause, avec des échanges bien agréables.

    Ce soir à Pimbo, un minuscule village, les élus municipaux ont su investir dans une structure qui accueille les pèlerins, et se transforme en bar-restaurant, témoignage du savoir rebondir avec sur l’économie pèlerine.

     

    Les territoires traversés :

    Miramont-Sensacq – Pimbo



    La trace d'Aire sur l'Adour à Pimbo

    Partager via Gmail





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires